Les actualités  - 80 au total

LE RENOUVEAU KASAÏEN, mouvement citoyen
15-12-2017  |  www.uke.be   Partagez

Le Renouveau Kasaïen », un mouvement citoyen né pour le développement du Grand-Kasaï

Le Renouveau Kasaïen », un mouvement citoyen né pour le développement du Grand-Kasaï

Un mouvement citoyen dénommé « Le Renouveau Kasaïen », est né en République démocratique du Congo pour consolider l’identité kasaïenne par la vulgarisation des valeurs fondamentales caractéristiques de la société kasaïenne. Il s’agit du sens de l’honneur, solidarité, intérêt collectif, amour du prochain, partage… Sans être une structure tribaliste, « Le Renouveau Kasaïen » (LRK) est là pour motiver et soutenir une nouvelle classe politique kasaïenne dont la préoccupation principale sera la reconstruction du territoire du Grand Kasaï pour procurer les meilleures conditions de vie à sa population.

Un autre objectif est celui de contribuer à l’amélioration de l’espace politique et participer à la gestion du territoire du Grand Kasaï pour l’intérêt socio-économique réel de cette même population, outre le soutien du leadership politique kasaïen au niveau local et à l’échelon national.

Tous les Congolais sont donc appelés à encourager ces genres de mouvements des ressortissants de toutes les autres provinces « afin de fédérer nos efforts pour le développement du Congo », souligne-t-on.

Ayant pour devise « Unité, Solidarité et Prospérité », « Le Renouveau Kasaïen » a comme membres fondateurs Caiembe Bob Roberto, Ciamala Jeff, Diela Victor, Kande Badibanga Dieudonné, Ilunga Muitapatayi Richard et Yombo Pierrot.

LRK n’est nullement un « mouvement citoyen » à la même philosophie que Lucha, Filimbi et autres qui se battent pour un nouvel ordre politique. Cette structure prône l’unité et le développement du Grand Kasaï. Il ne sert à rien de parler de cette grande communauté à partir de Kinshasa, sans pour autant descendre régulièrement sur le terrain et se rendre compte des difficultés qu’endure la population locale. C’est dans cette logique que, plus d’une fois, Victor Diela s’est rendu dans le Grand Kasaï soutenir, avec des moyens de bord, ses frères qui croupissent dans une misère sans pareille. Dernièrement, il a fait un don de matelas pour quelques hôpitaux, bancs et tôles pour des écoles… sans parler des mécanismes pour que l’eau potable parvienne aux foyers.

En effet, les Kasaïennes et les Kasaïens étant dispersés dans des partis politiques et des organisations de la société civile et confessionnelles qui s’opposent les uns aux autres, « Le Renouveau Kasaïen » est un lieu d’union, un cadre où ils peuvent se rencontrer, se parler en toute franchise et s’unir pour la reconstruction du Grand Kasaï.

Lieu de convergence, « ce cadre va privilégier ce qui nous est commun : notre identité, notre amour du Kasaï et notre devoir de protéger le Kasaï pour pouvoir contribuer utilement au développement de notre pays », peut-on lire dans un dépliant de cette organisation.

.Times.cd

‹  revenir